Petites annonces gratuites Commerces de proximité Artisan Hotel Bar Restaurant
INDEX du Forum Forum des Artisans, Commerçants et Consommateurs
Forum de discussion Consommateur - Commerce Artisanat & Antiquité Brocante
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Armoire

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    INDEX du Forum -> Forum antiquités brocante
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Rudil



Inscrit le: 02 Déc 2011
Messages: 7

MessagePosté le: Sam Déc 03, 2011 8:19 pm    Sujet du message: Armoire Répondre en citant

Bonjour à tous,

Je vous sollicite concernant une armoire lorraine. J’ai peu d’informations sur cette dernière et je doute du peu que l’on m’a communiqué. Elle viendrait d’une maison touloise et serait originaire de cette même ville. Elle serait datée du début du XIXème siècle et aurait pu appartenir à un vigneron (motif des entrées de serrure des tiroirs).

Outre ces quelques éléments dont je doute de la fiabilité (on m’a assuré de l’originalité de l’intérieur ce qui ne semble pas être le cas), j’aurai voulu vous demander votre avis sur cette armoire concernant l’époque, le lieu et le style de la fabrication.

Informations générales :

L’armoire présente les dimensions suivantes (approximatives car mesurées démontées) :
- Hauteur : 230 cm
- Largeur : 160 cm
- Profondeur : 55 cm

L’armoire est en chêne avec un intérieur aménagé en résineux pour les tiroirs. Les autres éléments intérieurs (peut-être même certaines parties des tiroirs) ont été remplacés par du tout venant. L’armoire a subi différentes restaurations maladroites pour la plupart (usage de clous et de vis là où il n’y en avait pas à l’origine). Je pense qu’il y a eu au moins deux phases de restauration :
- une première ancienne pour les pièces extérieures qui possèdent la même patine que le bois d’origine
- une restauration plus récente avec l’ajout de diverses pièces de bois, le remplacement de la serrure et l’aménagement intérieur.

Elle possède deux portes et deux tiroirs. Les portes ont trois panneaux tout comme les côtés. Les façades des tiroirs sont assemblées grâce à une unique queue d’aronde.

Le faux montant présente une marqueterie de motifs géométriques assez fine dans son agencement comme dans son épaisseur (elle semble inférieure à 1mm ce qui la daterait post XVIIIeme). Ce même faux montant est brisé sur toute sa hauteur et a été refixé à la porte à l’aide de deux taquets cloués.

Les ferrures sont fines et présentent, pour les entrées de serrure des portes, des formes d’oiseau et pour celles des tiroirs des formes de grappes (avis personnel). La nouvelle serrure possède une clef en laiton et est vissée sur le meuble. La clef ne correspond pas à l’entrée de serrure d’origine ce qui a forcé l’ancien propriétaire à meuler cette dernière ce qui est absolument abominable lorsque l’on observe cela de plus près.

Le fond de l’armoire et les tiroirs :

L’aménagement intérieur a été refait et seuls quelques éléments donnent des informations quant à l’aménagement d’origine.

Les traverses basses de la face, des côtés et du dos sont parcourues d’une fente. Les côtés des tiroirs semblent avoir été refait pour certains (sans doute réfection des pièces très abîmée à la réflexion) tout comme la partie centrale de la traverse basse entre les deux tiroirs.

J’ai donc par rapport à tout cela de trop nombreuses questions :

Armoire :
- De quelle période la dateriez-vous ?
- Est elle de style Louis XV comme je le pense ?
- La marqueterie paraît-elle d’origine ?
- Quel est l’aménagement initial de cette armoire au niveau des tiroirs ? Comment étaient ils guidés (actuellement ils reposent sur une planche sur laquelle a été fixé une autre planche au centre pour servir de guide sur un côté des tiroirs).
- La pièces centrale entre les deux tiroirs vous paraît-elle d’origine ?

Restauration :
- Quel bois utilisé idéalement pour refaire l’intérieur ? Je suis parti au départ pour du chêne mais ce ne sera pas forcément nécessaire et cela pourrait augmenter les contraintes sur les lattes sur lesquelles reposent les différentes planches) ?
- Est-il fou d’espérer retrouver une serrure plus convenable ? Ou pourrais-je en trouver une ? Est-il plus judicieux de laisser la serrure actuelle ?
- Comment refaire l’entrée de serrure ? Essayer de bidouiller avec une pâte et faire une maquille ?
- Trois crochets fixés sur la structure maintenaient le chapeau qui était doté de 3 anneaux. Il ne reste plus qu’un anneau et un crochet. Où pourrais-je faire faire ou retrouver de telles pièces ?

Je sais, je pose trop de questions mais je l’aime bien mon armoire et j’aimerai bien lui filer un coup de pouce pour qu’elle tienne encore un peu (au moins 200 ans mais par les temps qui courent je m’avance un peu). Si, une dernière question : combien de temps mettait un menuisier pour réaliser un tel travail… Histoire de savoir à quel point il serait impossible de faire refaire à des ébéniste de tels travaux (pas de rentabilité au bout).

Merci d’avance,

Cordialement,

Guillaume

http://imageshack.us/photo/my-images/267/armoiregnrale.jpg/

http://imageshack.us/photo/my-images/577/cotedroittraversebassei.jpg/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
grafik



Inscrit le: 18 Sep 2008
Messages: 36

MessagePosté le: Sam Déc 03, 2011 11:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Si vous cherchez un ébéniste pour ce travail je vous conseille Artisans du Patrimoine qui tient à jour une liste importante d'ébénistes restaurant les meubles anciens.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Patric



Inscrit le: 27 Juin 2009
Messages: 924

MessagePosté le: Sam Déc 10, 2011 6:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir Rudil et tous les autre.

Que de questions pour un meuble assez ordinaire.
Je ne reprendrais pas point par point toutes vos demandes mais cette armoire, probablement XIXème, a été restaurée un peu à l'arrache au fil du temps.
Ses pieds coupés donnent une proportion abominable à l'ensemble, on dirait qu'elle est à genoux. Ce genre de mutilations est malheureusement très courant, ces meubles pouvant passer d'un chateaux aux dépendances.
L'intérieur, qui à priori se voit le moins, est toujours construit de bois courants ( pin, sapin, platane ), non pas nobles comme la façade et les côtés.
L'ensemble se doit d'être dûment chevillé, vis et clous doivent être enlevés sans délais.

Reste qu'une armoire en chêne xixè ne vaut pas tellement plus que la valeur sentimentale que vous allez lui donner.
Néanmoins, conservez-la et essayez de lui redonner un lustre plus avantageux.

Bonne patine.

Patric.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Rudil



Inscrit le: 02 Déc 2011
Messages: 7

MessagePosté le: Mar Déc 13, 2011 12:57 am    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,

Merci tout d'abord de vos réponses.

Pour ce qui est des assemblages, ils sont tous chevillés. Pour cela ne vous inquiétez pas. Ce sont des pièces qui ont été rajoutés par la suite qui ont été clouées. Du coup j'enlève ce que je peux et le reste, je le laisse pour l'instant. Ne voulant pas en faire trop comme cela a été fait par le passé...

Pour ce qui est des pieds, je vais voir si je ne peux les faire refaire à partir d'un modèle ou si je ne me lance pas dans l'aventure pour en refaire...

Mon dernier point concerne le fait que ce meuble vous paraisse ordinaire. Même si cela est vrai quand je regarde les offres internet je l'avoue. Je souhaiterai quand même avoir une ou deux réactions (qui tiennent sans doute plus de l'amour propre je l'avoue et comme vous l'avez déjà dit das certains de vos mails) :

- Si ce meuble est ordinaire en Lorraine, il en est tout autrement dans les autres régions de France et je n'ai pas encore vu l'équivalent en ayant faire une dizaine de brocanteurs et dépôt vente dans le sud. Ce qui d'ailleurs me donne parfois envie de remonter dans ma région natale.Question

- Un meuble ordinaire (souvent en mauvais état) a sans doute plus d'âme qu'un meuble extraordinaire qui n'a vu que les châteaux ce qui constitue l'unique raison de sa venue jusqu'à nous dans un état parfait. Je conçois qu'ils ne sont d'aucun intérêt pour un antiquaire en l'état et que leur valeur ne vaut pas une restauration et remise en état.Exclamation

- Les meubles ordinaires vont, au rythme ou cela va, devenir très vite extraordinaires puisque personne n'en veut et qu'ils vont tous partir à la benne ou à la décharge dans les prochains temps. Crying or Very sad Correction : ils partent déjà à la benne...

- Quand je vois le prix des meubles massifs neufs et que l'on me dise qu'une armoire qui a 200 berges, dans un état moyen certes, en vaut le tier voir le quart, je me pose un peu des questions sur la valeur des choses. Si elle s'attribue aux nombre d'heures de travail du menuisier, ne valent-elles pas bien plus que ce que l'on en donne sans parler de l'âge?

- Qu'on me dise qu'un meuble massif du XIXeme est ordinaire... C'est un peu à pleurer quand ma copine ne jure que par ikéa... Laughing

Bref, tout se discute... Sans doute suis je encore trop idéaliste...

Je vous souhaite à tous une bonne soirée...

Cordialement,

Guillaume
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Patric



Inscrit le: 27 Juin 2009
Messages: 924

MessagePosté le: Mer Déc 14, 2011 3:11 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour Rudil.

Je n'ai peut-être pas utilisé le bon terme, ordinaire est ce qu'il m'est venu spontanément. Loin de moi l'idée de vous froisser.

Il faut savoir qu'un meuble typique d'une région se revend très difficilement dans une autre région. Par exemple, ici en Isère, le pays des noyers par excellence, il est inconcevable de posséder du mobilier en chêne, tout juste un peu de fruitiers joliement veiné est acceptable. Les armoires Lyonnaises et leurs caractéristiques ornementales trouvent aisément preneur jusque dans le sud de la France mais elles sont invendables en Touraine ou dans l'est. De même, L'acajou est peu prisé par ici malgré le raffinement que proposent le style Empire ou Directoire. C'est très con mais c'est sans doutes culturel et ce sont les clients qui commandent le marché.

Un conseil : évitez de regarder les annonces mobilières du "bon coin" ou autres, elles ne reflètent absolument pas la tendance actuelle du marché.
Les vendeurs sont sûr, et probablement à juste raison, de posséder LA pièce intéressante. C'est légitime, quand on vend quelque-chose, on tente de le vendre le mieux possible. Malheureusement, ça ne fonctionne pas comme ça.
Prenons, par exemple, une salle à manger "Henri II". L'ensemble parait de qualité ( bien qu'il y est d'énormes différences entre un ensemble d'ébéniste et un autre acheté aux Galeries Lafayette en 1930 ) mais la production fut tellement importante que l'on trouve ce genre de mobilier dans toutes les maisons un peu anciennes.
Résultat : malgré le travail fournit, une salle à manger complète vaut actuellement moins de 100 euros. Injuste, oui.

Un autre point sur lequel je voudrais rebondir, c'est votre vision des meubles que vous dites "de chateaux".
Comparativement à votre armoire qui est sans doute toujours restée dans la même demeure ( les "ouvriers", mettayers ou "Gens de service" ne déménageaient pas ), les meubles "précieux" suivaient leurs maîtres au gré de leurs appartements d'été ou villégiatures.
C'est maintenant que l'on considère la qualité de la construction et des assemblages de ces meubles, c'est ce qui fait leur valeur.
Je pense que si, comme votre Dame, démontez 2 fois vos ikéa, la troisième fois ils partiront directement à la poubelle.
Un ensemble dûment chevillé n'aura pas ce problème.

Voili voilou, j'espère avoir répondu à certaines de vos questions.

Ca fait très sincèrement plaisir de discuter avec des gens comme vous qui ne se posent que des questions existentielles, donc importantes.

Bienvenue dans cet espace de discussion ouvert à tout ceux qui se posent les bonnes questions Very Happy .

Patric.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Rudil



Inscrit le: 02 Déc 2011
Messages: 7

MessagePosté le: Mer Déc 14, 2011 10:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir,

Dans ce cas pas de soucis. J'ai juste cru un moment que vous dénigriez les meubles anciens "d'agriculteurs" ou autre profession moins aisée. Or ce n'est à priori pas le cas. Il est vrai que ce n'est pas un meuble d'une grande finesse et que l'on en retrouve assez facilement mais je trouve quand même sa marqueterie très belle même si elle a subi les outrages du temps.

Quand je le regarde, je ne me dis pas il vaut tant (cela ne sert strictement à rien et son prix peut doubler ou tripler d'ici 10 ans comme le contraire) mais il a nécessité X heures de travail (c'est pour cela que je demandais si vous pouviez me donner un ordre d'idée concernant le temps de travail pour ce genre de meuble).
Je fais en général dans le militaria, et en ce qui concerne les prix, je peux voir une différence entre noël et le reste de l'année. Une pièce qui se vend 50 euros une semaine peut se vendre 200 euros la semaine d'après. J'ai vu une pièce passer de 50 euros à 100 euros de manière définitive. (plus de fluctuation) C'est dingue mais c'est comme cela. C'est le marché...

En ce qui concerne les différences régionales, je suis bien d'accord avec vous et cela expliquerait beaucoup de choses. De mon côté je ne suis pas habitué aux autres essences que le chêne et je m'y cantonne pour l'instant. Le merisier me fait penser aux grosses productions des années 1970- 1980-1990. Il était très à la mode à ce moment mais ne se vend plus du tout à l'heure actuelle. Dès que j'entends parler de merisier désormais, j'ai comme un petit tic de répulsion. On voit très peu de noyer par chez nous. Il faut aussi dire qu'un style de meuble est souvent associé à une essence. Cette conclusion est partiellement fausse voir entièrement, il faudrait la développer et plutôt dire qu'il y a une association région-style-essence-période de production maximale. La production lorraine est par exemple importante au début du XIXeme siècle avec des armoires en chêne de style Louis XV. En midi-pyrénée, j'ai l'impression que c'est plus du noyer fin XIXeme style Louis Philippe.

En ce qui concerne l'empreinte régionale, elle est assez forte pour ceux qui s'intéressent aux meubles et autres objets anciens. Je pense que ceux qui aiment l'ancien sont des gens fiers de leur origine et qui y tiennent.

Pour ce qui est de leboncoin. Pour tout vous dire, je ne sais quoi en penser. Il est vrai que cela ne reflète pas le marché pour certaines pièces (en l'occurrence toutes les productions industrielles à partir de la fin du XIXeme). Mais je pense que le prix (sous couvert de la bonne foie du vendeur et de connaissances solides de ce dernier) pour les meubles plus anciens peuvent être intéressants. On y trouve le plus souvent des meubles simples ou dans un état moyen mais qui peuvent avec un peu de travail avoir un aspect tout à fait correct. De plus, le prix est une notion très difficile à estimer. En l'occurence, je vois les choses comme cela :

- prix d'un meuble chez un particulier : meuble

- prix du meuble chez un brocanteur ou antiquaire : meuble+restauration éventuelle+coût d'immobilisation(un capital qui ne bouge pas)+coût de stockage (magasin, électricité...)+coût du personnel

Si les particuliers ne vendent pas à des prix plus intéressants que les professionnels (d'ailleurs il y a une grande problématique en ce qui concerne la concurrence de tels sites en ce qui concerne le marché de l'art), il y a un gros pépin... Donc certes certaines personnes veulent vendre du plomb pour de l'or mais ils peuvent plus facilement vendre du plomb pour du plomb aussi... Je ne sais pas si je suis assez clair avec cela.

Pour ce qui est des meubles nobles (cela fait toujours mieux que meuble de château), je pense tout de même qu'ils ont été mieux traités, de manière générale, que les meubles paysans qui ont été remisé dans le grenier ou pire dans un poulailler. Je pense que le déménagement de demeure en demeure est moins préjudiciable que le déménagement vertical à l'intérieur d'une même demeure. Et en ce qui concerne les assemblages, que ce soit pour l'un ou pour l'autre, pour les meubles anciens, ils sont tous de qualité.

Pour moi, le vieux c'est mieux. Quand on voit le nombre de vis qu'il peut y avoir dans un meuble moderne, sans forcément parler d'ikéa, c'est à s'arracher les cheveux. Il n'est plus possible de les démonter, on livre les meubles massifs entiers avec de fausses chevilles...

Une question me tarabuste. Les armoires et autres grands meubles se démontent facilement grâce à leur cheville. Mais en ce qui concerne les petites meubles (buffet bas par exemple), est-il aberrant de vouloir le démonter pour le transporter? Est-ce que l'on pourrait qualifier cela de dommage de démonter un petit meuble?

De mon côté également, c'est plutôt une discussion de ce style qui m'intéresse. Je ne souhaite pas une simple estimation ou autre. Ce qui m'intéresse c'est de retrouver l'histoire du meuble... D'où il vient, quel style, quelle période... Des choses simples qui peuvent vite devenir compliquées au vu du peu de données disponibles. Je cherchais un site où parler brocante, antiquité, où apprendre à distinguer certaines choses, des indices, à apprendre des astuces pour savoir de quel style est un meuble (les livres ne sont pas évidents à prendre en main pour cela).

Voilou,

Cordialement,

Guillaume

PS : pour pouvoir vendre un produit, il faut en faire la pub... Je pense qu'il est important de dire aux gens ce qu'est leur meuble, quel bois, la fabrication, la période, les intéresser en somme. Seulement après leur dire le prix... Pour qu'ils se rendent compte du "trésor" qu'ils ont mais qui actuellement ne peut être mis en valeur de manière pécuniaire. Au passage taper sur les scandinaves qui nous pourrissent avec leur meuble si bien pensé. Pourquoi ne pas faire des cuisines modulables en massif calé ou chevillé...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Patric



Inscrit le: 27 Juin 2009
Messages: 924

MessagePosté le: Ven Déc 16, 2011 3:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour Rudil.

J'ai malheureusement pour déformation instinctive de voir une valeur dans un meuble. C'est très con je vous l'accorde.
Mais pas que ça.
Ce qui me fait le plus vibrer, c'est tout ce qu'a pu voir le meuble, ceux qui l'on cottoyé, ciré, rempli. Quand je restaure, je m'efforce de garder toutes les traces du passé : le rat de cave par exemple qui brûle au même endroit.
Par ailleurs, je m'attache à utiliser du bois ancien pour toutes restaurations.

" Une question me tarabuste. Les armoires et autres grands meubles se démontent facilement grâce à leur cheville. Mais en ce qui concerne les petites meubles (buffet bas par exemple), est-il aberrant de vouloir le démonter pour le transporter? Est-ce que l'on pourrait qualifier cela de dommage de démonter un petit meuble? ".

Non, ce n'est pas aberrant, c'est juste inutile.
Par définition, les "petits meubles" sont aisément transportables aujourd'hui comme hier. En outre, il peut y avoir des collages qu'il serait compliqué de défaire.

" Pour moi, le vieux c'est mieux."
Voilà exactement le style de réflexion qu'il m'est doux d'entendre.
Il y a "vieux" et vieux mais je me sens mieux au milieu d'objets qui ont vécu, qui ont une histoire comme on dit.
Ainsi, je suis meublé 1930 avec quelques touches importantes XVIIIème et ma voiture de tous les jours a plus de 30 ans. Je fais le désespoir de mes proches mais je ne peux pas faire autrement. De la même manière que je ne pourrais pas vivre dans une maison neuve.

" pour pouvoir vendre un produit, il faut en faire la pub..."
Oui mais ça ne marche que très rarement.
Plein de gens vendent un truc qu'ils ont hérité mais ne s'intéressent qu'à la valeur pécuniaire. Une fois l'objet vendu, on ne les revois plus jamais ici. Plusieurs intervenants ici pourront te confirmer ma position par rapport à cet état d'esprit qui m'atterre mais que je peux comprendre.

J'ai aujourd'hui acheté une nouvelle voiture.
Ca peu vous intéresser ?
Très en phase avec mon retard générationnel Very Happy

Belle journée.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
le chercheur belge



Inscrit le: 27 Aoû 2011
Messages: 833
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Ven Déc 16, 2011 10:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

je suis meublé 1930


connais tu des marchands Belge specialisé dans cette epoque?




nottement un thierry C ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rudil



Inscrit le: 02 Déc 2011
Messages: 7

MessagePosté le: Lun Déc 19, 2011 9:05 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir Patric,

J'imagine bien qu'à force de penser professionnel et profession. On pense rentabilité plus qu'à autre chose. Ca se comprend même si c'est un peu dommage mais c'est l'évolution vers laquelle on tend, et pour l'instant on n'a pas vraiment le choix.

Pour ce qui est de la restauration d'un meuble, je suis d'accord avec vous, il ne faut pas vouloir tout maquiller. De mon côté, il suffit d'assainir et que le tout tienne ensemble. Par contre les pièces qui ne sont pas d'origine ou vraiment récentes, je n'hésiterai pas à les changer (l'intérieur du meuble étant fait de bric et de broc, je vais voir un scieur pour qu'il me fournisse un peu de sapin-épicéa pour revoir le tout en essayant de coller un peu avec ce que cela pouvait être...).

Pour ce qui est du démontage de buffet, ce n'est pas vraiment inutile suivant la situation. Mon buffet est dans le sud de l'Alsace et moi je suis à Albi... Résultat : près de 11h00 de route... En passant par un transporteur, cela fait 180 euros ce qui n'est pas une bagatelle pour moi. Même si je l'emmène entier avec moi, je ne pourrai le monter au premier étage tout seul et je me vois mal le 2 janvier au soir demander à un de mes voisins de me filer un coup de main... Bref, beaucoup de problèmes pour presque rien... Puis si je le démonte je pourrai un peu voir ce qu'il a dans le ventre...

On est d'accord, le vieux a une histoire et n'a en général pas été produit en très grande série. C'est l'originalité de la pièce et son vécu qui est intéressant. Même si j'aime cela, je n'ai pas encore réussi à transmettre mon intérêt à ma chère et tendre mais j'y travaille. Je pense que le fait que mes parents se soient meublés en massif y est pour quelque chose. Ma passion de l'ancien a fait le reste. De mon côté, je vais essayer de concilier le style moderne de qualité (dont je laisserai le choix à ma mie) avec l'ancien (ma partie). Ce n'est heureusement pas pour tout de suite et je peux encore me faire plaisir avec de l'ancien.

Pour ce qui est de la pub du produit, c'est juste que tout ce que j'entends, c'est que tel ou tel meuble est démodé, ne se vend pas bien... etc... etc... Ce qui est pas génial... Il y a peut-être une oreille qui traine, que vous ne voyez pas forcément, mais qui écoute ce que vous dites ou lie ce que vous écrivez et en conclura que comme cela ne vaut rien, ce n'est pas de la qualité et que c'est moche alors qu'un autre discours aurait ramené une autre réflexion...

Je suis d'accord que la pub ne fonctionne pas vraiment mais le fait que tout le monde (même les pros de l'ancien) dénigrent des meubles "anciens" (pour moi avant 1950 va t-on dire), ça n'arrange vraiment rien. Je ne pense pas qu'une grande marque n'ait jamais crié sur les toit que certaines collections ne se vendant plus, ils les retiraient de la vente et ne valaient plus rien. L'exemple n'est pas génial mais l'idée est là. Après, c'est un problème de consommation, le besoin des gens étant d'être conforme. Les personnes étant intéressées par le vieux étant le plus souvent taxés d'un sobriquet de ringard ou de bourgeois...

Nouvelle question en vue d'une petite restauration : quels sont les bois employés en placage? Il y a trois teintes : clair, brun et noir... Je vous laisse une photos plus précise du placage :



Dites moi tout sur votre voiture... Moi de mon côté je ne peux vraiment me permettre une vieille voiture dans le sens ou j'aurai peur qu'elle me lâche sur l'autoroute...

A plus,

Rudil
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Patric



Inscrit le: 27 Juin 2009
Messages: 924

MessagePosté le: Mar Déc 20, 2011 7:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir Rudil.

C'est une réalité, les meubles anciens ne valent plus rien parce-que plus personne n'en veut ! Exceptés les très très jolis meubles de haute qualité qui conservent et conserveront une clientèle exigeante et fortunée.
Tout le courant comme le Louis Philippe ou le XVIII "de campagne" est dans le creux de la vague. Sûr que celui qui aime ça et qui a de la place pour stocker, a des affaires à faire !

Pas facile sur une petite photo de voir le veinage des différents bois.
Il ne m'étonnerai pas que l'on trouve du chêne naturel, du chêne teinté sombre et du sapin pour ces trois couleurs. Sous toute réserve...
Je n'imagine pas de bois de rose ou d'amarante pour cette armoire assez rustique ( ce n'est pas réducteur !!! ).

Je n'aurai peut-être pas du vous parler de ma nouvelle voiture, ça risque de durer plusieurs pages Embarassed
Comme ma Citroën quotidienne a plus de 30 ans,ma cammionette plus de 40, il me fallait plus vieux :
Panhard 1962 juste pour le plaisir Very Happy



Pour les pannes, c'est pas prévus Very Happy !

Mais là, le post dégénère un peu Embarassed
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
le chercheur belge



Inscrit le: 27 Aoû 2011
Messages: 833
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Sam Déc 24, 2011 1:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

jolie Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rudil



Inscrit le: 02 Déc 2011
Messages: 7

MessagePosté le: Sam Jan 07, 2012 12:35 am    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir,

Bah, la mode, ça va, ça vient... Si le mobilier ne se vend pas bien en ce moment, il faut juste espérer qu'il n'y ait pas trop de perte durant cette période creuse... Effectivement, ceux qui aiment le mobilier rustique du XVIII et XIXeme peuvent se frotter les mains... Mais passons...

Pour ce qui est du placage, effectivement, cela a l'air d'être du bois teinté. J'ai aussi entendu parler de poirier teinté pour faire la couleur noire... T'inquiète, définir un meuble comme "rustique" n'est pas dépréciatif pour moi...^^

Je passe aussi montrer que l'on peut faire du "neuf" avec du "vieux"... Je mets au défit à qui que ce soit de faire la même chose avec un meuble ikéa ayant subi le même traitement...^^ C'est juste une petite réparation, pas dans les règles de l'art et sans aucun doute des restaurateurs de renom aurait des choses à dire... Mais bon...

Avant :



Après :



Les prochaines étapes devront attendre le prochain déménagement... Mais elle adéjà un peu plus fière allure comme cela.

Pour ce qui est de la voiture, j'acquiesce complètement ton choix, même si je n'y connais pas grand chose.

Cordialement,

Guillaume

PS : bonne année et meilleures voeux à tous
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Patric



Inscrit le: 27 Juin 2009
Messages: 924

MessagePosté le: Mar Jan 17, 2012 12:37 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, c'est bien ce que tu as fais.
Tu as vu ? C'est pas compliqué d'enlever une verrue comme celle-ci.
Mais cette attele avait peut-être raison d'être. d'autant plus que malgré ces clous, cette réparation parait ancienne, il fallait peut-être là laisser...
On peut se demander si la solidité du montant sera affectée où pas.
As-tu renforcé avec un collage ?

J'aurai mis en pièce ce montant pour le remonter correctement en "restaurant" toutes pièces abimées ou bouffées.

Quand tu démontes, traites au Xylo pour ne pas y revenir plus tard.

Fais briller d'autres photos.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Rudil



Inscrit le: 02 Déc 2011
Messages: 7

MessagePosté le: Sam Jan 21, 2012 12:38 am    Sujet du message: Répondre en citant

Salut,

Je vais t'expliquer un peu ce qu'il s'est passé. J'ai longuement réfléchis (tout dépend de l'échelle de temps mais bon) à ce qu'il devait être fait concernant ces deux pièces là et au final, je me disais que pour mettre mieux en valeur cette armoire il valait mieux enlever cette restauration et la supprimer. Je n'ai rien contre les restaurations bien faites ou qui ont un peu de charme. Mais là, c'était vraiment trop mal fait...

Commençons par le démontage.

Je voulais effectivement séparer le faux montant du reste de la porte. Les deux pièces étaient assemblées par des "U" (je ne sais pas si je suis clair). En fait, une fente a été réalisée au ciseau à bois dans chacune des pièces (porte et faux montant) de telle manière à ce qu'elles s'encochent. Bref, j'ai enlevé les deux pièces de bois. Il y avait de l'espace entre ces pièces et la porte de telle manière à ce que des araignées se soient faufilées sous l'une d'elle. L'autre semblait vermoulue car présence de "sciure". Après avoir enlevé ces deux pièces. Le faux montant commençait à bouger et ne tenait à plus grand chose. J'ai donc essayer de désolidariser la porte du faux montant en faisant bouger ce dernier. Une fois le tout désolidarisé et un peu de casse, je compris le pourquoi du comment : le faux montant a été un moment donné arraché, ce qui fait qu'une partie du "U" du faux montant est restée dans l'encoche de la porte. Les précédents restaurateurs n'ont fait que coller la porte et le faux montant et de rajouter des renforts.

La remise en "état"

La "restauration" n'en est pas vraiment une dans le sens où elle a dérogée à toutes les règles des restaurateurs. Mais de tout de façon, un restaurateur ne serait pas embêté avec une telle armoire donc c'est un moindre mal qui permettra peut être à cette armoire de passer un peu mieux les prochaines années.

- La première étape fut d'enlever les restes du faux montant présent dans l'encoche de la porte et d'enlever la colle sous les renforts. Cela a été fait avec ciseau à bois, verre pour la colle et papier de verre pour que tout cela soit le plus propre possible.

- Du côté du faux montant, il fallut rendre la surface de la partie manquante lisse et droite pour pouvoir recoller une autre pièce (colle blanche, je sais... c'est po bien). Cette pièces, pour mieux tenir (un peu), a été taillé en forme de trapèze (comme pour une réparation d'assemblage avec trou de cheville cassé). De plus, des clous en laiton (ça rouille pas et même si ça oxyde, la théorie veut que la couche d'oxyde protège le métal sain) ont été planté dans la pièce en plus du collage pour que cela tienne vraiment bien.

- Le collage du faux montant réparé et de la porte s'est également fait avec de la colle blanche. Ne sachant pas comment traiter avec la colle animale dont nous (mon père et moi) n'avons que peu d'expérience, on n'a décidé de ne pas tenter le diable sachant que cette dernière sèche vite et que la surface à coller était relativement importante.

- Quelques petits réajustements (le faux montant s'étant déformé au cours du temps), collage supplémentaire et mise en teinte pour les parties nettoyées finirent le travail qui rend au final très bien (on voit un peu l'absence des prothèses mais pas si on ne fait pas attention)...

J'espère ne pas t'avoir trop effrayé avec cette restauration barbare mais au moins maintenant cela devrait tenir...

Cdlt,

Guillaume

PS : des attelles, y en avait une en haut et une en bas de la porte (j'ai pas de photos des deux avant "restauration")
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    INDEX du Forum -> Forum antiquités brocante Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: